Audrée Alexandrine - «Mon lit»


«Mon lit»


Parle-nous un peu de cette chanson. Cette chanson est grosso modo une chanson d'amour pour mon lit. Bien que je l'avais écrite avant la pandémie, la crise du coronavirus lui a fait revêtir une connotation toute différente! Le lit douillet, un endroit réconfortant où l'on passe somme toute beaucoup de temps! Je crois que les gens pourront facilement s'identifier! 🙂 Quel est ton processus créatif quand tu composes une chanson? Est-ce que tu commences par les paroles ou par la musique ?

Chaque chanson est différente, mais habituellement, c'est des paroles qui me viennent en tête en premier avec une mélodie. Ce n'est qu'ensuite que je compose un accompagnement, habituellement au piano, pour aller avec la mélodie. Pour ce qui est de "Mon Lit", tout est allé très vite. En fait, comme la chanson le mentionne dans le bridge, cette "chanson m'a réveillée, et m'a poussé à composer". Bref, je me suis réveillée avec le premier refrain en tête. Ensuite, tout est allé très vite, les paroles coulaient à flots dans mon esprit. Pourtant, ce n'est qu'un peu plus tard que j'ai décidé de terminer la chanson en composant un accompagnement au piano. Je suis très heureuse d'avoir décidé de terminer cette chanson!

Depuis combien de temps tu composes? Ça part de où tout ça? J'ai commencé à composer en 2012, après une rupture amoureuse (Rien de bien original, je sais). J'ai alors écrit une chanson s'intitulant "Bad Love", avec un accompagnement plutôt jazz-soul. Je la joue encore parfois en spectacle, mais je ne l'ai malheureusement jamais enregistré en studio. Un jour, peut-être! 😋


Aller dans ces endroits un peu plus reculés m'a permis de déconnecter de la ville, tout en me reconnectant avec la nature!

Comment est-ce que tu vis avec le contexte actuel de la pandémie?

La pandémie est stressante pour tout le monde. Il y a les différentes règles, la distanciation sociale, mais aussi le fait de ne pas pouvoir fréquenter les gens que l'on aime comme on le désire. Dès la première journée du confinement, je me suis fait annuler 20 spectacles d'un coup. Ça a été un gros coup, monétairement, mais aussi au niveau psychologique. Heureusement que le gouvernement est vite venu en aide aux artistes, car pour ma part, c'est l'ensemble de mes contrats (je suis musicienne, mais aussi comédienne) qui fondaient comme neige au soleil. Ensuite, je dois avouer qu'une petite pause m'a fait du bien, car j'avais besoin de repos. J'ai tendance à trop travailler, je crois. Graduellement, je me suis activée et j'ai décidé de rediriger mes énergies ailleurs. Ce qui fait qu'aujourd'hui, je suis encore pas mal occupée!!!!! Cela fait trois ans que je cultive un jardin à l'extérieur, mais cette année, j'y ai vraiment consacré beaucoup d'énergie, et j'ai fait pousser des tonnes de semis que j'ai donné à tout mon entourage! Les tomates, les cerises de terre et les poivrons coulent à flots à la maison (je ne ferai pas une liste exhaustive de tout ce que j'ai ici, car ce serait trop long)!!! Aussi, j'avais remarqué que j'avais perdu pas mal de masse musculaire durant le confinement, des muscles durement gagnés à coup de montage/démontage de scène, de danse et de sauts dans le cadre du spectacle Jazz-Noisette des Jeunesses Musicales du Canada auquel je participais avant la pandémie. J'ai donc décidé de suivre des cours d'équitation cet été, et c'était une des meilleures décisions que j'aie prises! J'adore galoper et le saut d'obstacles! J'en rêve la nuit, c'est génial! J'ai aussi commencé à faire de la céramique, et je dois avouer que j'y consacre un nombre d'heures considérable depuis cet été. Aussi, afin de profiter de la nature malgré la pandémie, j'ai décidé de faire le tour des lacs à proximité de Montréal. Les consignes dans les piscines publiques me causaient un peu de stress, alors aller dans ces endroits un peu plus reculés m'a permis de déconnecter de la ville, tout en me reconnectant avec la nature! Qu'est-ce qui s'en vient pour Audrée Alexandrine?

Depuis juillet, les spectacles recommencent tranquillement pas vite. Évidemment, personne ne sait ce que les prochains mois nous réservent, tout change tellement vite en ce moment. N'en reste pas moins que 2 dimanches par mois, le duo Fleurs de Violoncelle a recommencé à jouer pour les messes à l'église Notre-Dame-du-Bel-Amour. Nous avons aussi joué mes compositions ainsi que du répertoire populaire pour un évènement dans le cadre du lancement de la saison pastorale. De plus, nous avons présenté quelques spectacles privés dans les cours de particuliers, ça faisait tellement de bien de pouvoir refaire de petits spectacles! Cet automne, quelques établissements nous ont aussi demandé de participer à des commémorations funéraires, cérémonies toutes particulières, car certains de ces établissements ont connu beaucoup de décès dus au covid19. Normalement, je devais remonter sur scène avec les Jeunesses Musicales pour faire la tournée des écoles avec les deux productions auxquelles je participe, mais malheureusement, rien n'est confirmé de ce côté-là, donc ça augure plutôt mal. N'en reste pas moins que j'accueille avec gratitude les opportunités qui me sont offertes, et j'en profite pour redoubler d'efforts dans mes études en chant classique, car je termine des études supérieures dans ce domaine à l'UDEM en décembre. Donc le fait que je joue un peu moins est probablement un mal pour un bien! J'espère tout de même que tout reprendra en 2021, car j'adore mes spectacles avec les JMC, et j'ai bien envie de présenter mes compositions en festival!

Pour en savoir plus sur Audrée Alexandrine, visitez ses 3 projets! - Audrée and the flying cats

- Duo Fleurs de Violoncelle

- Audrée Alexandrine

  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Instagram Icon

© 2020 La-Boite.co

© 2018-2020 BookTonArtiste

La première agence de booking d'artistes en ligne au Québec!