Gars D'bout - «Contre vents et marées»


Contre vents et marées


Parle-nous un peu de cette chanson.


Quoiqu'elle fût modifiée en fonction des paroles, c'est à la base une musique composée par Jonathan, mon guitariste, et il me l'a proposé en me demandant si j'étais intéressé d'écrire un texte dessus. Je l'ai trouvé intéressant alors j'ai embarqué. Puisqu'au départ, Jo l'avait intitulé "5h moins quart", je suis parti de ce titre comme inspiration et j'ai commencé à écrire une genre de suite à "Juste une petite nuite" des Colocs. 5h moins quart du matin, après une dernière nuit, c'est les adieux, mais la fille que je fréquentais au moment de l'écrire m'a dit: "Pourquoi tu écris quelque chose de déprimant? C'est une belle musique et je trouve que tu devrais écrire de quoi de positif. Un peu à la "Embarque ma belle" de Kaïn." Elle était enceinte et puisque notre relation n'allait vraiment pas bien, elle s'inquiétait beaucoup pour l'avenir du bébé. J'ai donc décidé de lui écrire une chanson et de lui dire ce que j'aurais eu envie de lui dire si notre relation allait bien. D'y aller le plus positif possible. J'ai aussi voulu la rassurer pour l'enfant à venir, et c'est ce que ça a donné...et non, nous ne nous sommes pas mariés!


Quel est ton processus créatif quand tu composes une chanson? Est-ce que tu commences par les paroles ou par la musique ?


À mes débuts, je commençais toujours par la musique et je trouvais un texte ensuite, parfois par défaut, mais maintenant, je donne beaucoup plus d'importance aux textes et je commence souvent par les paroles. Par contre, je n'ai pas de méthode précise. C'est selon l'inspiration. Ça peut être un jeu de mots, une idée de sujet, ou une simple mélodie jouée au piano. Quoique, de plus en plus, c'est une phrase qui m'arrive de nulle part qui donne l'essence d'un sujet.


Depuis combien de temps tu composes? Ça part de où tout ça?


J'ai toujours joué de la musique et je me suis mis à composer dès mes premiers contacts avec des instruments. On avait un piano chez mes parents et dès mes premières années de vie, j'étais souvent dessus. Ma mère voulait que je suive des cours et je ne voulais rien savoir. Je ne voulais pas apprendre à jouer la musique des autres, je voulais composer mes propres trucs. J'ai ensuite étudié les percussions au cégep, mais encore là, la composition prenait plus de place que la pratique de l'instrument. J'ai profité de la présence de plusieurs musiciens autour de moi et j'ai écrit une chanson pour participer Cégep en Spectacle. Première pièce interprétée en public, de près de 8 minutes, avec 11 musiciens incluant les instruments classiques d'un groupe de rock plus un violon, une contrebasse, une flûte traversière, des timbales, etc. Ayant toujours eu un grand intérêt pour les arrangements, j'avais composé toutes les partitions. L'année suivante, toujours dans l'optique de faire Cégep en Spectacle, mais ayant déjà plusieurs compositions qui ont charmé les musiciens participants, on a formé un groupe qui allait devenir le Grand Désordre Orchestral. Groupe qui a vécu une bonne dizaine d'années pour lequel j'ai écrit la très grande majorité des chansons.


Qu'est-ce qui s'en vient pour Gars D'bout en 2020?


Notre premier show en formule duo acoustique aura lieu le 21 mars. Ensuite, en association avec Équiterre, on fera le lancement de notre 2e single sur les plateformes numériques le 27 mars et le vidéoclip suivra moins de 2 semaines plus tard. Il y aura un 3e single quelque part au début de l'été et le lancement de l'album sur lequel on a énormément travaillé, à la fin août. Côté spectacles, nous sommes en train de commencer à planifier une tournée. Plusieurs dates à confirmer, mais amenez-nous s'en des shows, on est preneur!


- Martin Godbout

Voir la page de Gars D'bout!